Offre d'emploi en CDD : Chargé(e) d'étude "observation du littoral"

Dans le cadre d’un accroissement d’activités avec notamment la prise en charge de l’observatoire de la côte sableuse catalane (OBSCAT) et de l’observatoire territorial des risques inondation (OTRI), l’agence d’urbanisme catalane (AURCA) recrute un(e) chargé d’étude « observation littorale » avec un master en géoscience marine orienté dynamique du littoral ou équivalent. Cliquez sur le lien pour plus de détails ou la fiche de poste au format pdf.

Offre de stage ou d'emploi : qualité de l'eau à Royan

Une mission de suivi de qualité des eaux de baignade pour la saison estivale 2017 (de juin à août) est proposée par l'agglomération de Royan. Tous les détails figurent dans cette fiche de poste au format pdf. En fonction du niveau d'études, des missions complémentaires pourront être ajoutées. 

Pour toutes questions, merci de prendre contact directement avec M. Damien Nougues (05 46 23 51 58 ou d.nougues@mairie-royan.fr).

Ecology & Behavior

La 13e conférence étudiante « Ecology & Behaviour » aura lieu au Centre d'Études Biologiques de Chizé du 19 au 23 juin 2017. C'est une occasion rare pour les étudiants du master SPE de pouvoir assister à une conférence internationale à 2 pas (60 kilomètres !) de l'université. COmme l'indiquent ses créateurs : 

Created in 2005 by students from the Centre d’Etudes Biologiques de Chizé, the ‘Ecology & Behaviour’ meeting is back for the third time in his hometown from the 19th of June to the 23rd of June 2017. Young researchers of all nationalities are invited to present and discuss their work focused on the themes of ecology, evolutionary biology and animal behaviour. All the meeting is in English and also hosts recognized specialists in the various topics covered, all in a very convivial atmosphere.

Voici la vidéo de présentation du colloque :

N'hésitez pas non plus à consulter le site de la conférence pour plus de détails (inscriptions, programme, etc.).

Antoine Mury, étudiant du master SPE GAGL, récompensé par l'Institut de l'Estran

Le 20 janvier 2017, l’Institut de l’Estran a récompensé un mémoire de Master 2 Environnement, dans le cadre de son prix annuel, unique dans le domaine, visant à encourager les recherches sur les milieux littoraux et habitats spécifiques des petites îles et leurs estrans.

Le lauréat, Antoine Mury, a présenté son mémoire sur le thème : "Suivi des dépôts coquilliers et étude du service écosystémique de protection dans la moitié ouest de la baie du mont Saint-Michel", soutenu en septembre 2016 dans le cadre de son Master en Sciences pour l’environnement - mention Géographie Appliquée à la Gestion des Littoraux - à l’Université de La Rochelle. 

Vous trouverez tous les détails sur le site de l'Institut de l'Estran et dans ce communiqué de presse.

Offre de poste : chargé(e) d’étude naturaliste - Picardie Nature

Picardie Nature est une association fédérative régionale pour la protection de la nature et de l’environnement qui fédère 12 associations et près de 900 membres individuels sur l’ensemble de la Picardie. Elle a été fondée en 1970. Elle est membre de France Nature Environnement.


L’action de Picardie Nature répond à trois objectifs pour la protection de la nature et de l’environnement : Étudier, agir et sensibiliser.
 

Sous l’autorité de la Directrice, et en lien étroit avec le chargé de mission faune, la/le chargé/e d’études rejoindra les permanents et bénévoles pour réaliser le projet associatif de l’association. Vous trouverez ici tous les détails de cette offre

Offre de poste : chargé(e) de projet "espèces exotiques envahissantes" - UICN France

Dans le cadre de son programme "espèces", le comité français de l’UICN recherche un(e) chargé(e) de projet pour appuyer les différentes actions mises en œuvre sur les espèces exotiques envahissantes en collaboration avec l’ONEMA :

- appui aux activités du Groupe de travail national "invasions biologiques en milieux aquatiques"
- appui aux activités de "l’initiative sur les espèces exotiques envahissantes en outre-mer"

Vous trouverez la fiche de poste sur http://uicn.fr/offres-demploi-et-de-stage/. Les candidatures sont à envoyer à l'adresse postecpeee@uicn.fr avant le 5 décembre 2016.

Bonjour à tous,

La réunion de rentrée 2016/17 des Master 1 Sciences Pour l'Environnement aura lieu lundi 5 septembre à 10h00 dans l'amphi 100 de la MSI (Maison des Sciences de l'Ingénieur). Tous les parcours sont concernés. Cela sera l'occasion de faire connaissance, de vous présenter le fonctionnement de notre formation et les enseignements d'ouverture.

À très bientôt ! 

 

Entre mer et terre : un documentaire co-produit par CNRS Images et le BRGM

Environ 27% des côtes françaises métropolitaines sont en érosion. CNRS Images et le BRGM ont co-produit un documentaire de 52 minutes sur le recul du trait de côte et ses enjeux.

La vulnérabilité des zones côtières face à l’érosion est devenue particulièrement importante ces dernières années. Avec une partie croissante de la population française et mondiale qui vit sur le littoral ou à moins de 25 km, de nouvelles problématiques sociétales se posent.

CNRS Images et BRGM ont co-produit un documentaire de 52 minutes intitulé "Entre mer et terre". Ce film fait le point sur la problématique de l’érosion du littoral et du recul du trait de côte en France métropolitaine.

http://www.brgm.fr/actualite/entre-mer-terre-documentaire-co-produit-cnrs-images-brgm?pk_campaign=newsletter2016-2&pk_kwd=images_docu-cnrs_images

AD'APTO : Un projet du Conservatoire du Littoral avec les étudiants du Master SPE

Etudiants et diplômés du SPE, rejoignez le groupe LinkedIn du Master

Un groupe privé LinkedIn a été créé afin de regrouper les étudiants et les diplômés du master SPE. Ce groupe a pour vocation d'être un espace d'échange et de partage d'offre d'emplois. Il permet aussi aux participants de voir dans quelle type de structure travaillent les anciens étudiants et peut aider à la recherche d'emploi ou de stage. Déjà plus de 90 personnes sont membres de ce groupe. Si vous êtes actuellement étudiant, intervenant ou ancien du SPE, demandez à nous rejoindre via ce lien

 

Proposition de stage – Master 2 SPE GEEL

Quelle capacité d’accueil de l’estuaire de la Gironde pour les juvéniles d’esturgeon européen (Acipenser sturio) ?

Contexte et état de l’art

L’esturgeon européen Acipenser sturio est une espèce en danger critique d’extinction. La dernière population naturelle, celle de l’estuaire de la Gironde s’est effondrée à la fin des années 1980 (Castelnaud et al. 1991 ; Rochard et al. 1990). Elle fait l’objet depuis 2007 d’un programme de repeuplement régulier dans l’estuaire de la Gironde. Dans le cadre de ce programme, des reproductions artificielles sont réalisées à la station d’expérimentation Irstea à Saint-Seurin sur l’Isle et des larves/juvéniles sont lâchés en milieu naturel dans les parties basses des fleuves Dordogne et Garonne (Roqueplo et al. 2012). Les juvéniles gagnent ensuite la zone estuarienne qui leur sert de zone de nourricerie pendant plusieurs mois à plusieurs années avant le départ des individus en mer pour finaliser leur croissance et leur maturation (Acolas et al. 2011a ; Castelnaud et al. 1991). Le succès du repeuplement repose donc, en partie, sur la capacité de l’estuaire de la Gironde à remplir cette fonction de nourricerie pour les juvéniles d’esturgeon. Or, aujourd’hui, il apparaît que la capacité d’accueil trophique de l’estuaire a profondément évolué lors des dernières décennies sous l’impact du changement climatique et des usages anthropiques à l’échelle de l’estuaire et du bassin versant (Quintin et al. 2014). En particulier, en lien avec une diminution significative tendancielle des débits fluviaux depuis quelques années, on assiste à une marinisation de l’estuaire. Ce phénomène se traduit par une intrusion haline plus amont dans le milieu ; Intrusion haline qui s’accompagne d’une augmentation significative de l’abondance des juvéniles de poissons marins dans l’estuaire (Pasquaud et al. 2012). Or, pour partie, ces juvéniles se nourrissent des mêmes proies que les juvéniles d’esturgeons, accroissant de ce fait la compétition sur la ressource trophique. Dans le même temps, les suivis des communautés benthiques subtidales et intertidales de l’estuaire montrent, sur les 11 dernières années, une diminution assez nette de la richesse spécifique en zone subtidale et une chute des abondances dans quasiment toutes les stations échantillonnées, spécialement depuis 2007 (Quintin et al. 2014). Par ailleurs, l’analyse des contenus stomacaux réalisés sur les esturgeons issus du repeuplement, dans le cadre du monitoring de la fraction estuarienne de la population, met en évidence un taux de vacuité (i.e. estomacs vides) supérieur au taux de vacuité mesuré historiquement sur les juvéniles issus de reproductions en milieu naturel (Acolas et al. 2011b). Cela pourrait traduire un manque effectif de ressources qui pourrait également avoir un impact sur la survie des juvéniles relâchés dans le milieu.

Questions – Objectifs

Entre diminution des ressources trophiques potentielles d’une part et compétition trophique accrue d’autre part, une question se pose : la capacité d’accueil de l’estuaire pour les juvéniles d’esturgeon est-elle limitative ? La capacité d’accueil peut se définir comme le nombre total d’esturgeons qu’un habitat (ici les zones de nourricerie de l’estuaire) peut soutenir sur une unité de temps (ici annuelle). Le calcul de cette capacité permettrait d’améliorer l’interprétation des taux de survie des individus lâchés ces dernières années et d’orienter les plans de repeuplement notamment en ajustant le nombre d’individus lâchés en fonction de la capacité d’accueil. Il s’agit, dans le cadre de ce stage, d’apporter des éléments de réponse à cette question en combinant des données/connaissances sur :

(1) Le régime alimentaire des juvéniles d’esturgeon et leur capacité d’ingestion ;

(2) La distribution des proies potentielles dans l’estuaire et leur capacité de production ;

(3) Les recouvrements potentiels des niches trophiques des juvéniles d’esturgeon et des autres espèces de poissons fréquentant l’estuaire.

Méthodologie – Outils

La méthodologie employée reposera en partie sur celle appliquée par Brosse (2003). Afin de pouvoir effectuer une estimation de la capacité d'accueil du milieu, d'un point de vue strictement trophique, il est tout d'abord nécessaire d'évaluer les besoins en nourriture pour un esturgeon en poids et nombre d’individus de proies. Ces calculs nécessiteront la compilation de données sur le poids des différents types de proies, le poids des esturgeons, leurs contenus stomacaux, leur capacité d’ingestion et leurs besoins métaboliques. Ces estimations seront ensuite ramenées à l’échelle de la population sur la base des campagnes terrain STURAT destinées au suivi de la population d’esturgeon en estuaire (Acolas et al. 2011b). Ensuite, la production des principaux types de proies devra être calculée sur la base des connaissances du compartiment « invertébrés benthiques » de l’estuaire : poids moyens des proies, densités de proies, et ratios Production/Biomasse représentant le nombre de fois qu’une biomasse est « renouvelée » par unité de temps (e.g. www.thomas-brey.de). L’ensemble de ces résultats seront spatialisés étant donné que l’étudiant(e) aura accès à la cartographie des captures par chalutage d’esturgeons lors des campagnes STURAT de même qu’à la cartographie des communautés d’invertébrés benthiques sur le même territoire. Ce travail sera complété, dans un deuxième temps, par l’estimation de la compétition trophique des esturgeons avec les autres espèces de poissons. Pour cela, le recouvrement potentiel des niches trophiques sera évalué sur la base des régimes alimentaires des différentes espèces inféodées au milieu marin (Pasquaud, 2006) en testant différents indices comme l’indice de Pianka (Pianka, 1973). De la même manière que pour l’esturgeon, les besoins en nourriture de ces espèces seront évalués afin d’estimer si les zones de nourricerie peuvent soutenir à la fois les esturgeons et leurs compétiteurs, notamment les poissons marins dont l’abondance ne cesse d’augmenter avec la marinisation de l’estuaire (e.g. données Fishbase ; www.fishbase.org/). Les campagnes TRANSECT assurant le suivi des communautés piscicoles tout au long de l’année depuis les années 80 dans l’estuaire de la Gironde (e.g. Girardin et Castelnaud, 2009) constitueront une banque de données importante à considérer.

Profil du candidat

Ce stage nécessite des compétences et une affinité forte pour les biostatistiques, la biologie des populations, les Systèmes d’Information Géographique (SIG) et, dans une moindre mesure, la programmation en langage R et la maitrise de tableur type Excel. Des connaissances et un goût pour les questions liées à la conservation des espèces constituent un plus appréciable pour l’appropriation de ce stage par l’étudiant(e). L’étudiant(e) doit aussi aimer le travail en autonomie mais en interaction régulière avec une équipe afin d’approfondir les réflexions scientifiques et les questions plus méthodologiques. L’étudiant(e) participera également en tant qu’aide biologiste à deux campagnes STURAT qui consistent à embarquer à bord du navire l’Esturial pour 4 jours consécutifs d’échantillonnage piscicole par chalutage dans l’estuaire de La Gironde. Il(elle) aura ainsi l’opportunité de comprendre comment les données qu’il(elle) analyse ont été acquises.

Mots clefs

Écologie quantitative, ressources et compétitions trophiques, milieu estuarien

Localisation

Irstea – UR EABX Écosystèmes Aquatiques et Changements Globaux 50 avenue de Verdun 33612 Gazinet Cestas

Indemnisation de stage

554 euros/mois pour une durée du stage de 6 mois à compter de préférence du 04/01/2016.

Encadrement et collaboration

Pour candidater, envoyez votre CV et lettre de motivation à Marie-Laure Acolas (marie-laure.acolas@irstea.fr) et Géraldine Lassalle (geraldine.lassalle@irstea.fr) avant le 15 octobre 2015.

Encadrement

Irstea - UR EABX – Équipe PMA « Poissons Migrateurs Amphihalins » : Géraldine Lassalle (Écologie quantitative) et Marie-Laure Acolas (Écologie de la réhabilitation, Biologie des populations) Irstea - UR EABX – Équipe FEE « Fonctionnement des Écosystèmes Estuariens » : Jérémy Lobry (Modélisation des réseaux trophiques)

Collaborations

UMR CNRS 5805 EPOC – OASU Station Marine d'Arcachon : Guy Bachelet (Ecologie benthique, Dynamique des populations) et Hugues Blanchet (Ecologie benthique, Réseaux trophiques)

chargé de mission « Contribution à l’élaboration des documents stratégiques de façade » (H/F)

 

 

 

Agence des aires marines protégées

Emploi proposé 

Emploi proposé : chargé de mission « Contribution à l’élaboration des documents stratégiques de façade » (H/F)

Niveau d’étude : minimum bac + 5 ou expérience équivalente

Résidence administrative : Nantes

Position administrative : Contrat à durée déterminée de 3 mois.

Nature de l’activité

L’Agence des aires marines protégées a été créée par la loi du 14 avril 2006 sur les parcs nationaux, les parcs naturels marins et les parcs naturels régionaux. L’Agence apporte un appui aux politiques publiques en matière de création et de gestion d’aires marines protégées et de façon plus générale de protection du milieu marin. Elle est une agence de moyens pour les parcs naturels marins et elle anime le réseau des gestionnaires d’aires marines protégées. 

Le département d’appui aux politiques publiques apporte son expertise aux gestionnaires d’aires marines protégées (dont les parcs naturels marins) ainsi qu’au ministère de tutelle, aux services déconcentrés de l’Etat ainsi qu’aux collectivités qui disposent de compétences sur le milieu marin. En son sein, l’antenne Atlantique, basée à Nantes avec des implantations complémentaires (Brest et Bordeaux) décline ces missions, à l’échelle de la façade Atlantique en fonction des questions particulières qui s’y posent.

La gestion de l’information géographique et sa mise à disposition auprès des décideurs et gestionnaires d’aires marines protégées est un axe majeur pour l’Agence des aires marines protégées. A ce titre, elle est engagée dans les projets importants de catalogage et de mise à disposition de l’information auprès du public au travers de l’infrastructure de données géographique Cartomer ou d’autres infrastructures dédiées en cas de partenariat (exemple de Sextant en lien avec l’Ifremer).

Dans le cadre de la mise en œuvre de Natura 2000, le chargé de mission aura pour tâches d’appuyer les géomaticiens de l’antenne dans la :

la réalisation des analyses de risques d’incidence des activités de pêches

l’extension du réseau Natura 2000 au large,

la réalisation des diagnostics socio-économique des docobs.

Dans le cadre de l’appui aux politiques publiques, l’antenne contribue à l’élaboration des documents stratégiques de façade sur son territoire d’intervention. En lien avec la chef d’antenne, le/la chargé de mission aura pour tâches de :

contribuer à l’élaboration des états initiaux de l’existant pour les thématiques dont l’agence est référent pour les DSF SA et NAMO

d’être le correspondant du CEREMA et des DIRM sur ces sujets. Le/la titulaire du poste sera placé(e) sous la responsabilité hiérarchique du responsable de l’antenne.

Qualités requises

Compétences et expériences professionnelles

Formation Initiale :

Bac+ 5 en écologie marine ou études liées au milieu marin, avec une solide compétence géomatique démontrée

Expérience professionnelle :

Connaissance des enjeux de la planification spatiale maritime ;

Expériences souhaitées sur des thématiques marines ;

Connaissance des usages maritimes souhaitée

Pratique effective des systèmes d’information géographique (gestion/exploitation de base de données spatiales, cartographie, métadonnées, télédétection, etc.)

Qualités personnelles

Méthode et rigueur, autonomie et capacité de synthèse ; 

Aisance relationnelle et contact facile ;

Capacités rédactionnelles ;

Aptitudes au travail en équipe ;

Connaissances spécifiques

Maîtrise indispensable de Microsoft Office

Maîtrise indispensable des logiciels suivants : ArcGIS (v10), Géosource/Geonetwork, QGis ;

Connaissance des normes et standards en vigueur en matière d’information géographique ;

Utilisation appréciée des outils ETL (dont FME) et du SGBD PostgreSQL avec cartouche spatial PostGIS

Candidatures

Date limite des candidatures : 15/09/2015

Prise de poste : 1/10/2015

Les candidatures devront consister en une lettre de motivation et un curriculum vitae, et faire apparaître le statut du candidat (fonctionnaire ou contractuel). Elles sont à adresser : 

- Par mail à : recrutement@aires-marines.fr ; en indiquant impérativement en objet du mail la référence « XXXX » ;

Ou

- Par courrier à : Agence des aires marines protégées, Service Ressources Humaines, 16 quai de la douane 29229 Brest cedex 02.

Les personnes souhaitant des informations sur le poste peuvent contacter Mme Gaëlle BEERGUNNOT (Responsable de l’Antenne Atlantique) au 02 40 13 49 09 / 06 78 89 06 40. Mél : gaelle.beergunnot@aires-marines.fr

Modalités de sélection

Une première sélection des candidats est effectuée au vu de la lettre de motivation et du curriculum vitae

Mapping project in Sarawak/Malaysia

3-4 months until the end of 2015
------

The Bruno Manser Fund (BMF) is an environment and human rights organization located in Basel (Switzerland). We are committed to campaigning for the conservation of the threatened tropical rainforests with their biodiversity and strive for the respect of the rights of the rainforest dwellers in special in the malaysian federal state of Sarawak.

As a support for the project „community mapping“ in Sarawak the BMF is searching a volunteer.

The main tasks are the following:
-­‐ Drone overflights over Penan villages
-­‐ Drone overflights over timber concessions and plantations
-­‐ training and education of a local team

Our demands:
-­‐ Shortly before bachelor’s degree or already succesful bachelor’s degree
-­‐ Immersed knowledge in the field of geographical information system (GIS) / geodata
-­‐ Identification with the aims of the Bruno Manser Fund
-­‐ To be proactive, independent, good English-Skills
-­‐ Travel experience in south-east asia is of advantage

The Bruno Manser Fund is paying for:
-­‐ Travel costs (international flight, local transport costs)
-­‐ Accommodation, food and other charges linked to the project
-­‐ Lump sum for other charges

The mission should take place between september and december 2015 and will last 3 to 4 months.

Please send your application with the usual documents (CV and motivational letter) by e-mail to Simon Kaelin : sarawak(at)bmf.ch

Infos : http://bmf.ch/fr